Vous êtes iciAccueil>Projets>Animations>Journée de la bienveillance au lycée Nelson Mandela. Retour d’expérience d’élèves de BTS SAM1 organisateur
mardi, 04 décembre 2018 06:04

Journée de la bienveillance au lycée Nelson Mandela. Retour d’expérience d’élèves de BTS SAM1 organisateur Spécial

Écrit par Mariama et Maïssara, BTS SAM 1ère année
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Dans le cadre du programme, les BTS SAM1 devaient mettre en pratique leur connaissance sur la gestion de projet. Mariama et Maïssara ont souhaité partager la valeur de la gentillesse à l’intérieur de l’établissement et ont mis en place des actions autour de la bienveillance pour la Semaine de la gentillesse. Cet évènement s’est déroulé du dimanche 11 novembre au dimanche 18 novembre 2018. Voici leur retour d’expérience en tant qu’organisateur.

La préparation

Nous avons tout d’abord rencontré Mme Joubert, professeur très active également sur cette journée puisqu’elle a participé avec des élèves du lycée, à la flashmob mondiale qui s’est déroulée au parc de la Trinité de Saint-Denis le dimanche 11 novembre. Notre but était de nous concerter sur le déroulement de la semaine et les actions que nous souhaitions entreprendre.

Au final, après moult péripéties, nous avons organisé une interview filmée d’un Responsable d’association, une rencontre-débat avec un psychologue et enfin une rencontre avec un professionnel, commercial dans une compagnie d’assurance.
Le tout sur le thème de la place de la bienveillance en entreprise et dans les organisations en général.
Est-ce souhaitable ? Est-ce efficace ? Comment la mettre en œuvre ?

1.       Interview d’un Responsable d’une association spécialisée dans la réinsertion des personnes en difficulté

Au cours de l’organisation de cet événement, plusieurs difficultés sont apparues. Il a fallu obtenir l’accord du manager pour le filmer et organiser la rencontre. Après l’annulation d’un premier rendez-vous, nous avons dû insister pour en réorganiser un autre. Nous nous sommes ensuite entrainés à l’interview avec la tablette prêtée par Mme Richard, professeur documentaliste.

Lors de l’interview, le mardi 13 novembre, nous avons été interrompus plusieurs fois (travail oblige), ce qui nous a fait recommencer plusieurs fois l’interview. Enfin, malheur (!), le manager a fini par refuser la diffusion de son interview sur le site web du lycée ! Heureusement, tout n’est pas perdu, car nous allons en définitive utiliser la vidéo pour nos cours de communication en atelier pro.

Pour résumer ses idées, ce responsable d’association n’est pas très fan du mot « gentillesse », surtout en entreprise ou même dans son association intervenant pourtant dans le domaine caritatif, social. Par contre la bienveillance est un terme qui lui parle. Etre gentil, selon lui, ce serait dire tout le temps « oui » aux employés, ce qui n’est évidemment pas possible. La gentillesse, dans ce cas, peut générer plus de mal que de bien, du relâchement dans l’entreprise. La bienveillance, en revanche,  invite à regarder ce qui est bon pour l’organisation mais également pour l’employé. L’efficacité au travail est préservée ainsi que le lien avec les collègues.

2.       Echange/Débat avec M. Hamilcaro, Commercial chez AG2R

Nous avons pris contact avec M. Hamilcaro pour qu’il puisse venir débattre sur le sujet de la bienveillance dans les entreprises. Perso j’ai adoré cette rencontre, M. Hamilcaro était hyper agréable (mon avis), positif et solaire (dixit ma prof). Commercial dans les assurances mais également manager et président d’une association sportive, M. Hamilcaro en connait un rayon côté bienveillance puisqu’il en a fait une philosophie de vie, y compris dans sa vie professionnelle.

Après avoir accepté notre invitation, il est venu le mercredi 14 novembre dans notre classe. En tant qu’organisatrices de cette rencontre, nous l’avons accueilli au portail puis présenté à la classe. Nous avons également introduit le thème de la rencontre et animé le débat en posant les questions. Nous avions évidemment préparé toutes les questions que nous allions lui poser. 

M. Hamilcaro nous a présenté les 10 commandements de la bienveillance en entreprise, avec lesquels il est parfaitement d’accord, et s’est appuyé sur ce document pour commenter l’idée de bienveillance en entreprise. Il nous a dit que nous n’étions pas tous naturellement bienveillants mais que, bonne nouvelle, la bienveillance est une qualité qui s’apprend ! J’ai surtout retenu qu’un jour il a pu signer un gros contrat avec un client important car il avait été le seul, au milieu de toute une assemblée de collègues, à l’avoir salué (bonjour J !). Ce client important avait en effet débarqué en short et en tongs dans l’entreprise, suscitant l’indifférence / le désintérêt chez certains collègues qui ne l’avaient même pas salué.

Le client lui a ensuite expliqué qu’il avait été touché par sa gentillesse, cette marque de respect. C’est ce qui l’avait décidé à signer avec M. Hamilcaro. Donc, mieux encore, la bienveillance peut rapporter gros !

3.       Intervention avec le PSY EN auprès de la classe de CAP1

Pour organiser cette rencontre, nous avons demandé à Mr El-Fallah, Psychologue EN dans notre établissement, d’animer une rencontre avec des élèves du lycée. En collaboration avec les CPE, nous avons sélectionné une classe pertinente pour cette rencontre. En clair, sans les nommer, Mme Virin a proposé une rencontre sur le thème de la bienveillance entre le psychologue et une classe, dirons-nous « agitée », de l’établissement. Côté logistique, nous avons travaillé avec Mme la Proviseure adjointe pour réserver la salle B001, le jeudi 15/11 à 9h35. Nous avions également élaboré le déroulement détaillé de cette rencontre (merci pour le conseil Mme Joubert !). En effet, nous devions prévoir un temps pour des vidéos à projeter lors de l’intervention. Tous ces éléments avaient été préalablement envoyés à M. El-Fallah pour qu’il puisse préparer sa rencontre avec les élèves.

Enfin, le jeudi 15 novembre tant attendu, qui avait demandé pas mal d’efforts et d’échanges, est arrivé ! Faisons d’abord le bilan négatif : nous n’avons pas assez anticipé  la partie technique de la rencontre.
Conseil à tous les apprentis organisateurs de projet et autres assistants, il faut penser TOUJOURS vérifier la technique avant tout évènement : comment allumer vidéoprojecteur, comment mettre du son .Cela aurait pu éviter un temps d’attente du public et une perte de temps qui fait que les vidéos prévues n’ont pas pu être visionnées. Ce n’était toutefois pas trop gênant car M. El-Fallah et les élèves débattaient sec. Moralité : le programme oui, mais il faut surtout savoir s’adapter et rester souple.

Au final, super expérience, enrichissante. M. El-Fallah était très pédagogue, super diaporama avec plein de conseils. La rencontre avec les jeunes m’a choquée par moments. Quelle mentalité, quelle façon de se comporter avec les adultes notamment ! J’ai noté toutefois que certains furent sensibles aux arguments de M. El-Fallah. Ils avaient la bonne attitude, bienveillante.  Je vais faire passer un petit questionnaire pour faire mon bilan et amélioré mes futurs projets. Questions : Avez-vous trouvé la rencontre intéressante ? Pensez-vous pouvoir mettre en pratique les conseils de M. El-Fallah ? Avez-vous changé d’avis sur l’utilité de la bienveillance dans les relations élèves-profs ou entre les gens en général ?

Pour conclure, ce fut mon premier projet en live. Dans le feu de l’action j’ai trouvé la gestion de projet assez difficile mais à bien y regarder, une fois tout fini, je me suis rendu compte que c’est tout à fait faisable et pas si difficile. Le cœur de la gestion de projet c’est finalement savoir ANTICIPER les choses.

 

Mariama et Maïssara, BTS SAM 1ère année

Lu 24 fois Dernière modification le mardi, 04 décembre 2018 06:10