Bienvenue sur le site du lycée polyvalent Nelson MANDELA

"L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde". (Nelson.MANDELA)
dimanche 23 juillet 2017
Le livre de la semaine
mercredi, 09 décembre 2015 11:48

5e Prix du Roman Métis lycéen

Écrit par

Des élèves de Terminale ont participé, dans le cadre des Cordées de la réussite, au 5e Prix du Roman Métis lycéen organisé par l'académie de La Réunion, la direction des affaires culturelles - océan Indien (DAC-OI), la ville de Saint-Denis, le Rotary Club Saint-Denis Bourbon et l'association La Réunion des Livres.


Ils ont lu les quatre livres de la sélection, ont choisi leur préféré, et mardi 8 décembre, trois élèves choisis par leurs camarades, Therinca Allan, Juppin de Fondaumière Enzo et Brunaud Anne-Laure, ont participé, avec 10 autres lycées de La Réunion, au jury à l’ancien hôtel de ville de Saint-Denis.


C’est le roman « Terre ceinte » de Mohammed Mbougar Sarr qui a été désigné par le jury de lycéens ; c'est également le choix des lycéens de Bras Fusil. L’auteur viendra à la rencontre des élèves au mois de février 2016."

 

Article sur clicanoo
http://www.clicanoo.re/503140-le-prix-du-roman-me%CC%81tis-des-lyce%CC%81ens-pour-mohamed-mbougar-sarr.html

Infos sur le roman Terre ceinte
http://www.presenceafricaine.com/romans-litterature-africaine-caraibes/832-terre-ceinte-9782708708815.html
 

 
 
 
 
 
 
jeudi, 28 mai 2015 16:34

Jean ZAY entre au Panthéon

Écrit par
ProfileIl y a bien des années que j’avais fait entrer au panthéon de mes livres préférés « Souvenirs et solitude » de Jean ZAY, un livre qui m’a autant bouleversé que « Si c’est un homme » de Primo LEVI ou « L’écriture ou la vie » de Jorge SEMPRUN.
Lorsque, pendant trois ans, dans sa cellule, Jean Zay écrit, au jour le jour, le journal de sa captivité, il offre aux lecteurs que nous sommes une analyse à froid, puissante et rigoureuse, des innovations pédagogiques qu’il a impulsées quelques mois et années auparavant en tant que ministre de l’éducation du front populaire.
En effet réélu député en 1936, Jean Zay est choisi par Léon Blum car, selon lui, « il faut un jeune à l'éducation nationale ». Effectivement, à la tête de ce ministère auquel est rattaché le secrétariat des Beaux Arts, Jean Zay devient, à 32 ans, le plus jeune ministre de la troisième République. Il reste à son poste sous les divers gouvernements qui se succèdent jusqu'à sa démission le 2 septembre 1939 afin de rejoindre l'armée combattante.

ProfileDans le cadre du prix Métis, le CDI du lycée Paul Moreau de Bras-Panon accueillera l’écrivain Guillaume Staelens, gagnant du prix avec son livre "Itinéraire d’un poète apache" , le jeudi 16 avril de 10h à 12h.
Il sera reçu par la classe de 2nde 6 du lycée de Bras Panon et la classe de 1ère STMG du lycée de Bras Fusil.
La documentaliste.

Le salon du livre est un événement annuel, organisé par l’Abden, qui met en avant des librairies et des éditeurs au hall des manifestations du Port et qui propose aux visiteurs des ateliers littéraires et artistiques ainsi que la possibilité de rencontrer des auteurs, dessinateurs de tous horizons. Cet événement a été mis en place depuis l'année 2005.

Le 16 octobre 2014, la classe de 1STMG4 du LPO de Bras-Fusil a rencontré Axl Cendres, jeune auteur de roman, afin de faire sa connaissance et l'interroger sur son parcours.

 

RENCONTRE AVEC AXL CENDRES

vendredi, 30 janvier 2015 17:41

Itinéraire d'un poète apache

Écrit par
ProfileL'auteur, édité chez Viviane Hamy, éditrice exigeante qui ne publie que des ouvrages de qualité d'écrivains sinon engagés du moins authentiques dans leur écriture, entraîne le lecteur dans une sorte de road-movie  dans les pas de Nicholas Stanley fils d'une mère indienne et d'un richissime américain.
 
Quête ou fuite jusqu'au grand nord canadien, voyage dans la musique et la culture grunge, hippie, le lecteur que j'ai été s'est trouvé littéralement embarqué et c'est avec une infinie tristesse que j'ai lâché le livre après avoir englouti la dernière page.
 

Pour les jeunes lecteurs, lycéens ou collégiens, je donnerai le conseil de se laisser porter, de ne pas se formaliser si une référence artistique, musicale ... défile sous leurs yeux, et de poursuivre le voyage jusqu'à la dernière page. Le plaisir est une sensation pas nécessairement une explication.

 
 

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Aucune donnée personnelle n'est collectée. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris