Bienvenue sur le site du lycée polyvalent Nelson MANDELA

"L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde". (Nelson.MANDELA)
dimanche 23 juillet 2017
Vous êtes iciAccueil>Projets>SNAP

Le S.N.A.P. est un projet qui met en cohérence les activités physiques d'une part et la Santé, par la Nutrition en particulier, d'autre part.

Les liens entre ces deux domaines sont bien antérieurs à l'élaboration du projet puisque déjà présents au niveau des objectifs poursuivis : les Activités Physiques de Pleine Nature (APPN) visent, certes le développement de compétences physiques, mais aussi un bien-être du corps et de l'esprit.

Les activités autour de la santé, que ce soit la prévention des conduites addictives, les conduites à risques ou les conseils en matière de nutrition, se déploient avec le même objectif final : le bien-être, le bien vivre, c'est à dire le maintien en bonne santé telle qu'elle est définie par l'OMS :

La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité. Cette définition est celle du préambule de 1946 à la Constitution de l'organisation mondiale de la santé (OMS)

Les opérations "petit déjeuner avant les sorties nature" , "bien manger pour réussir aux examens", "un fruit à la récré", ou le projet  d’aménagement de kiosques autour du gymnase pour prendre le temps de déjeuner dans de bonnes conditions ont pour ambition d'inscrire notre public lycéen et étudiant dans une démarche de vie saine posée comme un des points d'appui indispensable à la réussite scolaire.

Ainsi le SNAP est-il une mise en cohérence d'actions et de projets transversaux (1) valorisant une hygiène de vie favorisant un bien-être mental et physique et visant la réussite de la scolarité. Il s’insère globalement dans le parcours éducatif de santé (PES) qui se déploie à la rentrée (circulaire de rentrée 2016) dans toutes les écoles et tous les établissements ; il vise ainsi à préparer les élèves à vivre en société et à devenir des citoyens responsables au travers des actions engagées dans le cadre de la promotion de la santé à l'École.

(1) parmi les autres projets en lien avec le SNAP, voir "Lycéens Consom'acteurs citoyens"

mardi, 17 mai 2016 14:24

« Les lycéens, consom'acteurs citoyens »

Écrit par
ProfileA. Contexte : Les lycéens sont des adolescents en pleine croissance, avec des besoins nutritionnels spécifiques, mais également de futurs citoyens et consommateurs qui seront amenés dans un futur proche à faire des choix de vie et de consommation autonomes.
A La Réunion, les problématiques d'obésité et de diabète sont prégnantes, et en particulier chez les jeunes : on observe en effet que 25 % des enfants réunionnais sont en surpoids (contre 18 % au niveau national), et 8 % sont obèses (contre 3,5 % au national).
 
La lutte contre le diabète et l’obésité des jeunes est d’ailleurs une priorité académique et le Rectorat a signé une convention de partenariat avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) en ce sens.
 
En parallèle, on note au lycée une désertion de la restauration collective, ainsi qu’une perte des repères alimentaires traditionnels, au profit des snacks bars proposant des produits trop gras et trop sucrés (sandwichs américains, barres énergétiques, sodas...), mais attractifs pour les jeunes (30% des lycéens sont demi­pensionnaires à La Réunion, contre 60% en métropole).
 
Le Conseil Régional, de par sa compétence générale en matière de restauration scolaire dans les lycées, se veut acteur de l'éducation alimentaire des jeunes, en lien avec ses partenaires ; en particulier le Rectorat, l’ARS, la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF), les producteurs locaux (à travers leurs groupements et interprofessions).
 
 

Lire la suite

 

Présents :     Mmes V. Maillot (AS LBF), I. Mandrin (Inf. LBF), RM. Marsan (Enseignante PSE), S. Rivière (CPE)

                   Mm D. COMTE (Prov. Adj), N. Omarjee (enseignant PLP), B. Prochasson (Ens. EPS), D. Rivière (Prov.)

 

Ordre du Jour

1.    Etude de la fiche synthèse ci-après (pp 4-5)

2.    Inventaire des pratiques ou actions déjà existantes au LBF qui pourraient s'inscrire dans ce programme

3.    Repérage des projets ou actions plus ciblées à développer en 2015-2016

4.    Préparation d'une réunion d'accueil des intervenantes de l'ARS et/ou DJSCS

 

Point -1-

Copie RV de la fiche synthèse est remise aux participants qui pour certains en prennent connaissance, pour d'autres la relisent.

[DC] précise que c'est une fiche extraite du plan pauvreté émanant des services de l'Etat : DJSCS et ARS

 

Lire la suite du compte rendu

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Aucune donnée personnelle n'est collectée. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris